A propos

Le mot du Président Cheikh Fadel Wade

 Mes chèr(e)s compatriotes,
Bargnoises et Bargnois, résidant(e)s et ressortissant(e)s,
Vous qui vivez dans les diasporas en particulier,
Je vous salue. Je voudrai, à l’entame de mon propos rendre grâce à Dieu qui, en me prêtant vie me permet également de pouvoir être au service de ma Communauté. En effet, j’ai, depuis fort longtemps fait le choix de marcher et de cheminer au quotidien au rythme des populations de ma localité multiséculaire de Bargny qui m’a vu naitre et grandir. Dans cette partie plus au Sud Est du Cap Vert, partie intégrante du territoire de la Collectivité Léboue, où nos aïeux cultivaient les champs à Kandaa, faisaient paitre leurs troupeaux d’ovins et de bovins dans la clairière ,pêchaient le poisson dans la rivière de Bakhadjakh et dans la mer à des dizaines de kilomètres jusqu’à Kassaw, Bargny reste confrontée aujourd’hui à plusieurs sortes d’agression. Sans compter aussi, tous les impacts et contraintes auxquels sont confrontées les populations du fait de la proximité avec les industries polluantes qui n’ont pas encore fini de spolier ni d’exproprier nos terres agricoles et nos parcelles à usage d’habitation. C’est pour autant de raison que je voudrai partager avec vous cette tribune afin qu’ensemble nous puissions mener les luttes pour que les populations arrivent à vivre en toute quiétude et dans la plus grande sérénité car, débarrassées tôt ou tard des fossoyeurs  de notre économie, pollueurs invétérés de notre atmosphère, destructeurs de notre cadre de vie…
Je vous invite alors, par vos réflexions critiques et suggestions à enrichir le débat et à le porter loin pour que l’ensemble de nos compatriotes puissent, comme nous se poster en sentinelle, garante de l’équilibre des écosystèmes.

A propos


Portée sur les fonts baptismaux en 2015,l’Association Solidarité Ci Sutura en acronyme A.S.C.S. vient répondre à un certain nombre de préoccupations intéressant au premier chef ,Bargny et ses habitant(e)s.
En effet, sous l’impulsion de Cheikh Fadel WADE, un Environnementaliste convaincu et chevronné, très connu et reconnu par ses pairs dans le milieu des écologistes sénégalais, l’A.S.C.S. vient jouer sa partition dans la défense, la protection et la sauvegarde à la fois des populations et de leur cadre de vie.
La localité de Bargny qui subit les aléas d’une industrialisation polluante liée en grande partie à l’implantation d’une Cimenterie à l’Ouest, d’une Plateforme Industrielle si proche au Nord logée dans le Pole Urbain de Diamniadio, d’une Centrale à Charbon, d’un Port Minéralier-Vraquier au Sud Est d’une part et d’autre part, confrontée à l’avancée systématique de la mer due au phénomène de l’érosion côtière engloutissant d’année en année des maisons entières,mérite un meilleur sort que celui en cours depuis un certain temps. C’est d’ailleurs là, conscient de tels contraintes et impacts que vivent les populations, que l’initiateur-fondateur de cette organisation de la société civile évoluant sur toute l’étendue du périmètre communal, a décidé de s’impliquer davantage dans les luttes que mènent les communautés.
Deux volets intéressent hautement l’Association: ce sont notamment la protection de l’environnement et la promotion de la culture, l’un servant l’autre et vice versa.
Ainsi, à travers la sensibilisation des impacté(e)s,un plaidoyer en direction des Autorités (locales et centrales),un lobbying à l’endroit des bailleurs de fonds, l’Association Solidarité Ci Sutura poursuit ses activités et aspire, avec l’appui de ses partenaires ici et ailleurs, atteindre tous les objectifs qu’elle s’est assigné dans les court moyen et long termes…

l’Objectif Général vise à contribuer par des prises de position et d’actions concrètes et pérennes à l’amélioration qualitative aussi bien des conditions d’existence des populations que des conditions environnementales de la faune de la flore

les Objectifs spécifiques quant à eux, sont :

  • la sensibilisation sur les différents types de pollution, leur danger et leur conséquences sur l’humain, les plantes les animaux ainsi que sur le milieu ambiant
  • Comment lutter contre la prolifération de toutes formes de dégradation de l’Environnement
  • Mais aussi, arriver à promouvoir la culture du terroir et la préserver fait partie des préoccupations propres à l’ASCS

Nos activités

Depuis sa mise sur pied en 2015, plusieurs réalisations,dans de nombreux domaines, sont à mettre à l’actif de l’Association Solidarité Ci Sutura,étant entendu que deux volets ont été privilégiés : l’Environnement et la Culture.

C’est sous ce régistre que l’Association Solidarité Ci Sutura s’est beaucoup plus distinguée dans la mesure où c’est dans ce secteur que les populations rencontrent le plus de contraintes et d’impacts.La protection de l’Environnement face aux multiples agressions des industries polluantes telles que la Cimenterie Sococim implantée depuis 1948 amène l’ASCS à organiser des campagnes de reboisement,contribuant ainsi à procurer de l’ombrage aux lieux de culte,aux établissements scolaires,aux quartiers riverains de l’usine.Cependant, l’ASCS a une grande ambition de planter des arbres le long des artères principales du périmètre communal depuis l’entrée Nord Ouest jouxtant Rufisque Est jusqu’aux limites à l’Est séparant Bargny de Diamniadio et d’entrevoir,pourquoi pas, la mise en place d’une pépinière communale ?
Lors de journées internationales dédiées aux mers et aux océans, l’ASCS s’est tout le temps investi en organisant des seances de nettoiement des plages le long du littoral de Bargny y compris ses activités de sensibilisation lors de la COP25 tenue localement dans la Commune. Jusques et y compris les lettres et démarches initiées en direction de la Protection Civile,de l’Office National de l’Assainissement du Sénégal pour une bonne préservation du cadre de vie.

Sur le chapitre du déploiement social, plusieurs initiatives sont à mettre sur le compte de l’ASCS. C’est justement le cas de l’important programme de lutte contre les pollutions des Industries sur l’Environnement et la Santé des populations vulnérables de Bargny et localités voisines. C’est le cas notamment de la forte implication de l’Association sur la lutte contre la propagation effrénée de Coronavirus. Il a fallu, dans les deux cas, mener une large campagne de sensibilisation auprès des autorités déconcentrées,des maitres coraniques, des daaras, des imams, des badjenou gokh,relais communautaires, garagistes, apprentis, chauffeurs clandos commerçant(e)s marché central, femmes transformatrices,1000 Etudiants,100 Volontaires ainsi que des actions concrètes (dotations en masques, gels hydro- alcooliques, lave mains, savons et détergents)…

A ce niveau, une innovation a été faite par la mise en place d’un Centre d’Orientation et de Renforcement de Capacités C.O.R.C. en acronyme avec comme objectif principal, une meilleure prise en charge des besoins de formation et d’orientation de la jeunesse scolarisée et estudiantine, des
jeunes migrants infortunés de retour, vers les nouveaux métiers verts, solaires entre autres. Le Centre a aussi pour vocation d’accompagner les structures de formation et d’enseignement technique dans un enrôlement harmonieux des apprenant(e)s dans les 120 corps de métiers classiques. Sans oublier la possibilité pour les jeunes pécheurs et les femmes transformatrices d’une orientation et d’un accompagnement vers une reconversion. Cependant, dans la perspective de démarrage des activités portuaires et d’exploitation de pétrole et de gaz dans la zone, l’ASCS ambitionne d’accompagner les demandeurs vers l’apprentissage des métiers y afférant.

La promotion de la culture,surtout celle du terroir demeure une préoccupation majeure de l’Association Solidarité Ci Sutura.C’est d’ailleurs ce qui est à la base de la création de l’Antenne Communale de l’Association des Artistes Comédiens de Théatre au Sénégal. Des premières rencontres ,réunions ,en passant par le lancement officiel de l’Antenne Communale,jusqu’aux activités de célébration de la journée mondiale du Théatre,de rencontre avec des artistes de Louga à Sendou, tout cela a été piloté par l’ASCS.
Il s’y ajoute que l’ASCS a eu à accueillir le festival de films organisé à Bargny en tant que partenaire des initiateurs. L’ASCS compte sous ce rapport poursuivre l’accompagnement des artistes en programmant des sessions de formation et de renforcement de capacités.Par ailleurs, l’ASCS prépare activement le prochain Forum Mondial de l’Eau prévu en 2022 et pour lequel elle a postulé un projet culturel de participation.

L’Association y a plusieurs actifs. Ainsi de son invitation à une session des Mécanismes Indépendants au siège de la BAD en Cote d’Ivoire, de l’invitation  à Lamu au Kenya dans le cadre de la lutte contre la Construction de Centrales à Charbon en Afrique;
-au chapitre des participations il faut noter les journées organisées à Dakar par DYTAES(Dynamique de Transition Agro Ecologique au Sénégal), la Participation aux Activités Clubs Changement Climatique à Kaolack et à Sali, l’Invitation de SOS Environnement pour leur lutte contre les Impacts des ICS sur les populations de Mboro, tant d’autres rencontres et foras auxquels une participation notable du Président de l’ASCS a été notée. Récemment, le Président a participé à la mise en place par OXFAM et l’ONG 3D d’un Comité Citoyen Local. L’ASCS dispose également d’un réseau partenarial assez dense pour lequel on peut citer les Fondations Rosa Luxemburg, Henrich Boll, Green Peace, les ONG  Natural Justice et ASI, l’Union Nationale pour la Protection de l’Agriculture Durable(UNAPAD) et le plus naturellement du monde le RAPEN dont elle est partie prenante, réseau dont Cheikh Fadel WADE Président de l’ASCS est le Coordonnateur infatigable…