Campagne de sensibilisation, de mobilisation et de Plaidoyer sur les effets cumulatifs de la Pollution par les Industries à Bargny

Les femmes à l’honneur ! Oui assurément ! Serait-on tenté de s’exclamer au regard de la part belle réservée aux femmes dans cette vaste campagne ouverte par le Réseau des Associations pour la Protection de l’Environnement et de la Nature, Le RAPEN. En effet, après avoir rencontré les associations, le Collectif non à Tosyali, les imams, les différentes entités de pécheurs, les personnes affectées par les projets implantés ou en cours à Bargny, le Réseau s’est également réuni avec les jeunes du mouvement associatif en général, les sportifs en particulier avant de se retrouver en un troisième atelier cette fois ci avec les femmes des groupements de promotion féminine ainsi que les relais communautaires, les badjenou gokh, les femmes transformatrices de même que celles représentant des impactés de l’érosion côtière . C’est le siège du RAPEN qui a servi de cadre de rencontre dans la journée d’hier Dimanche 08 Aout 2021. Les femmes , victimes transversales de tous les effets cumulatifs Le troisième atelier qui clôturait la première phase de la campagne amorcée par Le RAPEN sur les enjeux des effets cumulatifs des industries polluantes sur les populations de Bargny avait plutôt pris l’allure de discussions larges et ouvertes faisant même le tour d’horizon de l’ensemble des luttes menées jusqu’ici pour la protection de l’environnement et de la nature par les actrices et acteurs du réseau en symbiose avec les communautés toutes couches sociales confondues

No comments yet.

Leave a comment

Your email address will not be published.